Plancher Chauffant et Mur Chauffant

 

Permettant d'abaisser de 3 à 4°C la température ambiante, un chauffage rayonnant type plancher chauffant permet de réaliser une économie de 10 à 15% sur un système conventionnel par convection de type radiateurs.

 

 

Sans occulter le fait que le plancher ou les murs chauffants sont totalement invisibles, ce type de chauffage procure un confort thermique sans égal. Il est plus agréable de vivre dans un logement dont la température de l'air est inférieure à celle du sol ou des murs.

Il est plus sain car ne produit pas d’air pulsé et donc pas de déplacement d’air et de poussières, contrairement à la convection de chaleur des radiateurs. Ce système élimine la sensation de jambes lourdes, car fonctionnant toujours à des températures inférieures à 28°C surface.

 

 

SOLAIREGIE fait ses propres études de planchers chauffant ou murs chauffants.

Nous garantissons ainsi l'homogénéité de température des différentes pièces, évitant les surchauffes, garantissant des volumes d'eau importants, compatible avec une évolution future des systèmes de production d'énergie des logements. Nous calculons également l'épaisseur de la chape d'enrobage à mettre en œuvre afin d'adapter l'inertie thermique du plancher avec le bâtiment et son système de chauffage.

 

 

Mur chauffant en auto-construction

 

Par exemple, dans un système plancher solaire direct, la dalle sera de forte épaisseur : 15 cm en moyenne, afin d'accumuler la chaleur du jour et la restituer avec un déphasage la nuit.

 

 

Il existe trois modes de transmission de chaleur d'un émetteur de chaleur :

1-Le rayonnement émis par sa surface élève la température de tout objet qui fait obstacle au rayonnement, c’est-à-dire, pratiquement, de tous les objets situés dans la pièce.

2-La couche d’air qui avoisine l’appareil, plus chaud que le reste de l’atmosphère, monte vers le plafond et il s’établit un courant d’air chaud qui transporte la chaleur (et les poussières) par convection.

3-Si enfin nous posons la main sur le radiateur, elle s’échauffe par conduction.

 

Dans le chauffage dit « par rayonnement », c’est-à-dire dans lequel ce mode de transmission l’emporte sur les deux autres, la surface chauffante sera très grande (l’intensité du flux émis est proportionnelle à la surface). Tout le plafond, ou tout le plancher, ou certains murs, seront chauffés.

Néanmoins, on ne peut empêcher un déplacement de l’air (plus chaud au voisinage de la surface chauffante) et par suite un transport de chaleur par convection. On admet que les pourcentages de chaleur sont environ les suivants : convection/rayonnement

Plancher chauffant :50/50%

Mur chauffant : 43/57%

Plafond chauffant : 30/70

 

 

Les systèmes par rayonnement donnent le même confort à 18°C qu’à 20°C avec le chauffage traditionnel à radiateur.

(A température extérieure égale, on a 2°C de déperditions en moins, ce qui diminue la puissance utile de 10% pour une température extérieure de 0°C.

 

Dimensionnement des planchers chauffants.

 

Constitué en grande majorité de tube PER de 13x16, parfois de tube PER de 16x20 ou encore de polybutylène de 13x16, le plancher chauffant, comme un radiateur, est calculé suivant les déperditions thermiques des locaux .

Plus les tubes sont rapprochés meilleur est l'échange thermique. Sans toutefois dépasser la température de sol de 28°C au delà de laquelle le plancher chauffant devient inconfortable.

Sans rentrer dans des calculs d'émissions des tubes et de transmission de chaleur aux travers des dalles bétons et de leurs revêtements de sols on peut admettre par expérience les valeurs suivantes :

Un pas de 10 cm fournit 90 W/m²

Un pas de 15 cm fournit 60 W/m²

Un pas de 20 cm fournit 45 W/m²

 

Toutefois en limitant le pas de 5 à 10 cm maximum entre les tubes, le plancher chauffant fonctionnera à Très Basse Température. L'eau pourra n'être chauffée qu'à 25 / 27°C, la répartition de chaleur sera excellente et l'économie en terme de consommations non négligeable.

 

Plancher chauffant sur dalles à plots

Plancher Chauffant sur Dalles à Plots

 

Des écarts peuvent apparaître en fonction des revêtements de surface adoptés. Le carrelage,la moquette rase, les parquet massifs sous conditions d'épaisseur de 15mm maximum conviennent.

Sont à éviter les moquettes épaisses, parquet flottant ou pire sur lambourdes. L'adoption de tels revêtements conduisent à une réduction des performances qui oblige à élever la température de sol ce qui est à l'encontre d'un fonctionnement optimal de l'installation.

 

                            

Systeme Plancher Sec                   Collecteurs de plancher Chauffant

 

Cette approximation par l'expérience impose que les longueurs de boucles soient équivalente à 20% près afin d'éviter tout équilibrage fastidieux.

 

Plancher chauffant sur dalles lisses

 

Connaissant la puissance émise au mètre carré de surface on peu vérifier la température extérieure à laquelle le plancher chauffant ne suffira plus au besoins de chauffage des locaux.

Par exemple :

Un logement de 130 m² avec une puissance moyenne de 60 W/m², une isolation thermique coef Ubat de 1.

On a 130x2,5x1= 325 W/°C (il faut 325W pour élever la température de 1°C)

La Puissance du plancher est de : 130x60 = 7800 W

On a 7800/325 = 24°C soit -4°C extérieur pour 20°C ambiant.

Si la température extérieure est inférieure il faudra soit utiliser un appoint ou plutôt chercher à améliorer l'isolation thermique de la maison.

Encore une fois le maitre mot est ISOLATION, vous pouvez chercher à optimiser une installation avec des moyens technologiques sophistiqués et couteux vous n'obtiendrez jamais les performances et les rendements d'une installation simple dans un bâtiment particulièrement isolé et étanche !

 

Le plancher Solaire Direct

 

Il existe un mode de chauffage appliqué au solaire thermique appelé Plancher Chauffant Solaire Direct qui exploite la chaleur des capteurs solaires thermiques de la manière la plus simple qu'il soit : Directement injectée dans la dalle de plancher !

 

Ce procédé élaboré par l'école d'ingénieurs de Nîmes présente plusieurs avantages :

On évite les pertes de rendement dûes au stockage par hydro-accumulation. Et par la même occasion, il n'y a pas d'énorme capacité tampon.

Le fait d'injecter l'énergie des capteurs solaires directement dans la dalle béton augmente singulièrement le rendement de l'installation. En effet, le retour plancher chauffant est renvoyé vers les capteurs à très basse température, il y a donc plus d'énergie à récupérer que si l'on avait une simple boucle de circulation sur un ballon tampon déjà en température.

L'épaisseur de béton joue un rôle capital dans la restitution de chaleur. On stocke le jour ce qui va chauffer la nuit. L'épaisseur de béton, outre sa capacité à emmagasiner les calories, va les restituer avec un déphasage suffisamment long pour que l'on chauffe toute la nuit.

Un rapport de l'Ademe, suite à un programme de mesures effectué en 2002, a justement vanté l'intérêt du plancher solaire direct face à tout autre système de chauffage solaire. 32 installations de 4 fabricants ont été instrumentées et suivies pendant 2 ans dans 7 régions. La technique du PSD (Plancher solaire direct de Clipsol) s'est montrée nettement supérieure aux autres.

 

 

Catégorie: