Délire energetique de nos sociétés et..... Energie Solaire !

 

Depuis le 19ème siècle (au cours duquel on a découvert les machines à vapeur), des générations de chercheurs ont mis en application et ont développé un principe :

en chauffant de l'eau, on obtient de la vapeur qui permet de mettre en mouvement des machines diverses.

Fonctionnant initialement au bois, ces machines ont vu durant le 20ème siècle leurs sources d'énergies primaires être remplacées par le charbon puis par le pétrole et enfin le nucléaire.

 

Toutefois ces mutations d'énergies primaires n'ont rien modifié au principe de Carnot et la thermodynamique qui depuis le début du 19ème siècle nous démontre que le rendement d’un moteur thermique ne peut pas dépasser 1/3.

Tant que les énergies primaires étaient surabondantes cela ne nous apparaissait pas gênant.

 

Or, durant le 20ème siècle, nous avons utilisé et développé ces machines à vapeur pour produire un besoin dont nous ne pourrions plus nous passer aujourd'hui : l’électricité

 

Les essais atomiques explosent de par le monde; c'est la course aux armements et nos ingénieurs jamais à court d'idées constatent que ces explosions dégagent énormément de chaleur.

 

Les centrales nucléaires étaient nées !

 

Pourtant quelques différences notables par rapport aux énergies fossiles utilisées jusqu'alors :

· Le chauffage est extrêmement dangereux à cause de la radioactivité.

· Les quantités d’énergie produite sont considérables (par rapport au siècle précédent).

· La production est très fortement centralisée. Elle nécessite une technologie sophistiquée et une distribution "lourde".(RTE)

Et pourtant, aucune avancée depuis le 19ème siècle : 2/3 de la chaleur produite sont dispersés dans l’eau ou dans l’air, mais là aussi en quantités considérables.

 

Aujourd'hui, les réacteurs nucléaires de la première génération sont en fin de vie et nos gouvernants ainsi que leurs financiers n'ont rien de mieux qu'une nouvelle génération de réacteurs nucléaires « EPR » (la décision finale de réalisation a été prise avant la fin des débats publics mis en place au nom de la démocratie !).

 

Pourtant, depuis le commencement, une énergie évidente est là devant nous. Plutôt que de développer tout moyen de l'exploiter à grande échelle, on lui tourne le dos !

 

On peut accuser certains de prôner le retour à la bougie, mais en faisant la promotion de l'énergie solaire, nous sommes en plein 21ème siècle alors que les tenants du nucléaire en sont encore à la machine à vapeur du 19ème siècle . . . où l’on s’éclairait à la bougie et au gaz !

 

Notre planète baigne dans un flux d’énergie solaire considérable !

 

En France, en prenant comme base un ensoleillement moyen de 3,6KWh/m²/jour et la production d’électricité d’origine nucléaire de 2004, soit 4,25*100.000.000.000.000 Wh, on constate alors que toute l’électricité nucléaire produite cette année-là permettrait de « remplacer » le soleil, sur la France, pendant à peine ¼ d’heure d’ensoleillement moyen !!

 

Avec le projet ITER, nos "spécialistes officiels" de l’énergie espèrent imiter le soleil en refusant l'opportunité que nous offre l’énergie solaire - qui nous inonde tous les jours ! On mesure ici le délire énergétique de notre société.

 

Nombre d'entre nous pensent que l’énergie c’est quelque chose de plus en plus difficile à produire; du coup, on l’achète de plus en plus cher et de nombreux français pensent (ou tout au moins on les y pousse) que le nucléaire, « c’est sale » mais que, pour le confort énergétique on ne peut s’en passer.

 

Et pourtant l’énergie solaire est libre, gratuite, abondante et distribuée partout !

Nous sommes esclaves d'un système de consommation centralisé et dangereux.

Les financiers et les politiciens tirent les ficelles … et l’argent de nos poches au mépris de notre sécurité.

 

Aujourd'hui plus que jamais il est temps de changer nos comportements vis à vis de l'énergie. Nous devons nous tourner vers l'évidence, celle qui est là devant nous et que nous ne semblons pas voir !

 

L'énergie du futur, c'est l'énergie solaire !

 

 

Catégorie: